Duché de Saffres - Bourgogne - Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Carte  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre imprévue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romain

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 12:02

Le marquis de Cadaquès était parti déjà il y a une bonne quinzaine.

Son navire, le Nibelungen avait appareillé à Barcelone son port d'attache habituel pour une mission très spéciale.

C'est que l'Amiral de la flotte Catalane était aussi Ambassadeur du Prince de Catalogne et la mission pour laquelle il avait reçu mandat était de se rendre au Couronnement de la nouvelle Reine de France.

Il avait accepté la mission sans sourciller, comme à son accoutumée, mais avec un petit sourire qui lui permettrait de revoir avec joie la terre de France, celle de son enfance et surtout son vieil ami Datan qui était l'époux de la nouvelle Reine.

Le voyage s'était jusque là bien déroulé. Il avait traversé la Méditerranée en quelques jours seulement puis avait remonté le Rhone jusqu'à Lyon sans trop d'encombre. Là il avait fait descendre quelques chevaux pour les hommes de sa suite et lui-même afin de rejoindre Paris dans les meilleurs délais.

Après de très longues heures de chevauchée, traversant des villages perchés sur les jolies collines de Bourgogne, alors qu'il traversait une forêt pourtant paisible, un sanglier se mit subitement à lui couper la route en se fracassant la hure dans les pattes de son destrier. Le pachiderme poussa alors des cris insoutenables sans doute dus à la peur et pris la fuite dans la forêt sans demander son reste.

L'espace d'une seconde le cheval de Romain se cabra, s'empala sur la branche d'un arbre et le Marquis chuta dans un grand fracas au sol.

Ses hommes se précipitèrent alors auprès de lui. Il était vivant ! Grâce au Très Haut ! Mais il ne pouvait continuer la route sans cheval. Ils se mirent alors à chercher quelques instants un refuge lorsque un de ses hommes aperçut un petit écriteau sur lequel était indiqué l'entrée des terres du Duché de Saffres.

Ils suivirent alors en cortège et au pas la longue allée qui menait au chateau, le Marquis boitant un peu s'appuyait sur le fourreau de son épée qui lui servait de canne, tête haute et impassible pour ne point trop montrer la douleur qui s'emparait de sa jambe et remontait jusque dans son coeur.

Arrivé devant la grande porte il décida d'actionner une cloche afin de prévenir de cette visite impromptue...

Après de longs instants la porte s'ouvrit alors et sans attendre de voir la personne qui lui ouvrit il retira son chapeau et s'inclina...


Veuillez avoir l'amabilité de pardonner cette irruption incongrue sur vos terres.

Permettez que je me présente. Romain de Castellbo, Marquis de Cadaquès. Je me rend en tant qu'Ambassadeur de Catalogne au Couronnement de la Reine de France. J'ai malheureusement en chemin embrassé d'un peu trop près la tête d'un sanglier qui m'a envoyé dans les airs. Ma pauvre cheville je le crains aura besoin d'un temps avant de reprendre la route.

Je demande hospitalité s'il vous plait ou l'adresse d'une auberge pour me reposer un temps.


Puis il releva la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustine

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 28/10/2016

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 12:04

Et la brave Augustine fut réveillée par la cloche .
Qui pouvait bien sonner , un voleur ? Non les voleurs ne sonnent pas .
Elle se pressa et un couteau caché dans une main , elle fit face à ses invités inattendus .

Un homme se présenta comme un Marquis de quoi Cacades ? Et puis quoi encore , pourquoi pas le Roi ?

La vieille femme méfiante regarda tour à tour les hommes qui accompagnait le soit disant Marquis  qui s'inclinait devant elle et demandait hospitalité.

D'une voix peu aimable , elle rétorqua .


Bonjour Monsieur le Marquis , et d'ailleurs qui prouve que vous êtes Marquis ?

M'enfin , vous n'avez pas l'air d'un voyou , votre cheville vous fait mal ?
Je vais prévenir les gardes de la Duchesse de votre présence et lui faire savoir qu'un estropié demande asile .
Surtout ne Bougez pas !


La maison était vide et il n'y avait aucun garde du corps , mais ça les intimiderait sans doute .
Aussi se redressant malgré ses rhumatismes , elle prit le chemin de la chambre d' Effélissianor toujours le couteau caché dans ses mains .

À peine le pas de la porte passée qu'elle hurla


Madame , Madame des hommes sont à la porte , un est blessé , il demande hospitalité , surtout n'y allez pas , je dirai que vous êtes sortie par derrière , on veut peut-être nous assassiner , Madame , faites très attention ils sont dangereux je crois .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effélissianor

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/10/2016
Localisation : Dans les bras de ....

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 21:55

Effélissianor fut surprise de voir arriver Augustine dans un tel état , il faut dire que depuis l'assassinat de la Duchesse  de Rouvres , Augustine avait peur , n'étant que deux au château, elle craignait les attaques .
Elle expliqua à la Duchesse qu'un homme soit disant Marquis de Cacades attendait à sa porte .

La jeune Duchesse releva la tête stupéfaite par les mots de son amie gouvernante .
Qui pouvait sonner à Saffres , sans doute des chasseurs qui auraient trop bu , des voleurs ? Mais voler quoi ?

Un Marquis ? De Cacades ? Ça existait ?
Beaucoup de choses précieuses étaient au coffre dans l'hôtel de Dijon, et des assassins , la Duchesse n'y croyait pas  non plus mais .....

Par précaution elle retira le couteau des mains d'Augustine , le mit derrière son corset,  ajusta sa coiffure , on ne sait jamais , autant être jolie , et attrapa son épée .
La jeune femme n'était pas effrayée car elle savait se battre , mais à plusieurs contre elle , ce ne serait pas chose aisée .
Elle descendit doucement les escaliers jusqu'au parvis puis blêmit quand elle vit autant de monde.

Un homme se trouvait devant elle, visiblement blessé, pendant un instant son regard plongea dans le sien , elle su qu'il ne lui voulait pas de mal , il était bel homme , Effi ne manqua pas de le remarquer sans dire un mot , puis regardant ses vêtements ne pu que conclure que l'homme appartenait certainement à la Noblesse.

Elle rangea son épée avant de se présenter .


Bonjour,Hum , Marquis de Cacades ?

Je suis la propriétaire de ces lieux et vous avez un peu affolé ma gouvernante à vrai dire, veuillez l'excuser.

Je me prénomme Effélissianor.

Mais, vous semblez blessé , réellement.


S'adressant aux autres hommes.

Messieurs aidez moi je vous prie, il faut soigner cet homme , peu importe qui il est .

Marquis,  tenez vous à moi,  nous allons entrer, attention il y a deux marches, puis ce sera le salon à droite.
Soufflez fort, ça va aller .

Messieurs, posez le doucement sur le canapé , merci.

Dehors il y a un puits , allez chercher de l'eau s'il vous plaît , attachez vos chevaux , faites les se désaltérer et revenez nous aider.


Elle fit signe à Augustine d'aller chercher le matériel nécessaire pour les premiers secours, de l'eau chaude , des bandages ....Elle ne savait pas ce qu'il avait hormis que ça venait de sa jambe.

Elle regarda l'homme qui semblait souffrir, ne comprenant pas vraiment ce qui se passait tellement tout avait été rapide, mais elle lui sourit et s'approcha de lui .


Je ne sais comment vous appeler pardonnez moi , mais je vais essayer de tout faire pour vous aider , nous allons faire du feu cela vous réchauffera , quittez vos vêtements abîmés , on va vous porter des couvertures , je suis une ancienne de l'Ost , j'ai aidé à l'infirmerie , surtout ne bougez pas trop et dites moi où vous avez mal exactement.
Deux minutes, je reviens ....


Elle se releva , posa discrètement le couteau qui ne servirait pas et demanda à Augustine de veiller quelques secondes l'homme , le temps d'aller lui chercher à boire ainsi qu'à ses hommes .

Elle alla jusqu'à la cuisine sortit une bouteille de vin, enleva la marmite du feu pour que ça refroidisse et sortit des verres qu'elle déposa sur la grande table du salon .
Tout en marchant devant cet inconnu allongé sur son canapé , elle murmura à Augustine de bien vouloir remplir les verres et d'allumer la cheminée pour qu'il fasse moins froid .

Effélissianor s'approcha de nouveau du blessé prête à écouter ce qu'il avait à dire , pendant que le feu prenait doucement dans la cheminée.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effélissianor

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/10/2016
Localisation : Dans les bras de ....

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 21:57

Romain a écrit:
La cheville de Romain le lançait toujours quand il vit repartir la gouvernante.

Puis, alors qu'il attendait encore sur le perron du chateau la porte s'ouvrit à nouveau.

Il s'attendait à voir arriver une vieille Duchesse à la peau ridée et la coiffure désordonnée et c'est à une magnifique jeune femme qu'il devait désormais faire face. Ses yeux, son teint, sa démarche, tout trahissait chez cette femme une bonté d'âme se reflétant dans un physique fort avantageux. Alors que le temps lui paru suspendu, elle prononça alors quelques mots qui le ramenèrent sur terre...


Bonjour,Hum , Marquis de Cacades ?

Un rire puissant retentit alors provenant du groupe d'hommes qui l'accompagnait.

Romain se retourna alors et fusilla l'homme du regard. Ce dernier baissa les yeux comme s'il venait de se faire gronder par sa mère.

il suivit alors la Vénus de ces lieux et s'affala dans un canapé fort confortable avant que ses hommes ne ressortent pour s'affairer. C'est que la maîtresse des lieux était non seulement une femme magnifique mais aussi une sorte de chef d'orchestre visiblement habituée au commandement des hommes, tâche qu'elle maîtrisait avec une aisance assez étonnante. Elle avait servi dans un Ost. Qui l'eut cru en la voyant si féminine pourtant...


Je ne sais comment vous appeler pardonnez moi...

Il plongea alors de nouveau dans son regard envoutant quelques instants avant de lui répondre...

Romain. Appelez-moi Romain je vous prie. Je ne viens pas de Cacadès mais suis Marquis de Cadaquès...

Il raconta alors l'histoire qu'il avait déjà conté à la gouvernante tout en esquissant un sourire amusé.

Je crois que c'est le Très Haut qui m'a envoyé ce sanglier farceur. Je n'eu pu tomber sur plus belle demeure et hôtesse aussi charmante et dévouée. Je vous remercie grandement de votre accueil.

Le feu commençait à crépiter dans la cheminée, quelques craquements, doux puis de plus en plus rapides, la lumière commençait à poindre doucement dans l'antre de Vulcain.

Romain commença alors à se dévêtir comme lui avait commandé la Dame de ces lieux.

Il était désormais torse nu et avait retiré avec grand mal ses bottes. Sa jambe pendait alors nonchalamment dans le vide, profitant d'un instant de repos.

Son torse était griffé par les branches a quelques endroits et des filets de sang s'étaient déjà coagulé. Ces derniers entourant de vieilles cicatrices laissées par quelques billes de mousquets et lames bien affutées.

Il remit alors ses cheveux en arrière et se redressa.


surtout ne bougez pas trop et dites moi où vous avez mal exactement...

Je... Je crois avoir quelques douleurs dans la cheville. Voyez, elle n'est point sectionnée par chance mais je crois qu'elle est par trop gonflée. Une vilaine entorse sans doute mais sans trop de gravité.

Les verres étaient remplis, Vulcain attisait sa fournaise et réchauffait les âmes, les coeurs et les corps. Romain se tourna alors vers son Maître de musique qui l'accompagnait dans cette pérégrination.

Nicolo, voulez-vous bien avoir la gentillesse de jouer un petit air pour notre hôtesse ? Un air qui parle de notre terre... Vous savez...

Il lui adressa alors un clin d'oeil discret et l'homme acquiesça en se courbant et commença à jouer non loin du feu, dans l'ombre d'un pilier de la grande cheminée...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ils écoutèrent alors les notes s'envoler dans la pièce, portées par la chaleur du feu désormais salvateur. Le temps suspendait son envol et les yeux du Marquis étaient alors rivés sur ceux de la jeune créature qui lui faisait face.

Aucun mot ne sortit de sa bouche et pourtant les notes de viole qui bondissaient sur les parois de la pièce semblaient parler pour lui.

Après avoir attendu la fin de la dernière note, Romain prononça alors ces mots...


Effélissianor

Quelques secondes passèrent...

Quel charmant prénom. Il vous va comme un écrin.

Puis-je vous demander qui se cache derrière ce regard si enjôleur et si vous vivez ici toute l'année ?


La curiosité avait pris le pas sur la douleur et Romain attendit alors d'en savoir plus sur la Dame qui lui faisait face.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effélissianor

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/10/2016
Localisation : Dans les bras de ....

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 21:57

Quand le Marquis énonça son vrai nom , la jeune femme se tourna vers Augustine la fusillant du regard , elle rougit.

Veuillez m'excuser , Romain , je ne voulait pas déformer votre nom.

Il lui raconta son accident avec le sanglier , il avait eu de la chance de ne pas être tué.
Sans faire vraiment attention à ses mots, Effi lui avait limite ordonné comme à un soldat de se dévêtir ce qu'il fit assez naturellement.
La jeune Duchesse n'avait pas à faire à un soldat mais à un homme , qui, de surcroit se trouvait être un Marquis.

Elle fit comme si de rien n'était et alla chercher des bandes qu'elle trempa dans l'eau très chaude afin de nettoyer les plaies .

Elle essayait de ne pas le faire souffrir, restant délicate dans ses gestes.


Je dois vous soigner , excusez moi si je vous fais mal, mais il faut vraiment désinfecter , on ne sait jamais.

Une fois les gestes terminés , elle laissa les plaies respirer et ajouta un onguent cicatrisant concocté par le Docteur Trompette qu'elle avait connu à Murat.

Voilà , je crois que vous vous sentirez mieux rapidement , par contre il vous faut rester couché , votre cheville doit être bandée .


La musique jouée par le Musicien inondait la pièce de paix et de tranquillité.
La jeune femme sourit .
Elle sentait le regard de cet homme sur elle très intimidée. Des mois qu'elle voyait des hommes sans jamais les regarder vraiment , celui-ci était différent , aussi quand il prononça son prénom en lui demandant se ce qui se cachait derrière son regard , elle fixa l'homme quelques minutes.

Elle regarda l'inconnu plus profondément passant de ses yeux à sa bouche puis sa barbe et enfin son torse nu très musclé jusqu'à ses mains.

La jeune femme fut prise tout à coup d'un un frisson qui traversa son corps tout entier . Elle baissa les yeux avant de le regarder de nouveau pour lui répondre.



Merci pour le compliment ....

Et bien Romain, ce qui se cache derrière ça ? c'est juste moi , une femme Bourguignonne , Duchesse , Vicomtesse ..... une femme qui vit ici le plus clair de son temps quand elle n'est pas sur le front ou dans un Conseil Ducal.
Depuis le décès de mon époux , je suis revenue vivre à la campagne , je lis , je peins je monte à cheval , rien de bien extraordinaire je crois.


Il faisait maintenant plus chaud dans la pièce et Effi se détendait doucement .
Elle regarda Augustine et lui fit signe qu'elle pouvait vaquer à ses occupations.

Puis à son tour elle le questionna , intriguée.


Et vous ? un Marquis en France ? C'est assez rare je crois , vous êtes perdu ? vous visitez ? Vous comptez rester longtemps ?

Tout en essayant d'être discrète elle ne le lâchait pas des yeux , éblouie par son charisme.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intendant
Admin
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   Dim 30 Oct - 23:56

(Suite archivée dans les appartements Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saffres.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre imprévue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hmm ? Une impréssion de ... Déjà vu ?
» SE Imprévisible... du gardien
» imprécations
» Imprévus au Manoir Oblivion [RP Xyméréj, Balthazar, autres]
» [Event Horde -Elfe de sang]Fête Erothain !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Saffres :: LE DOMAINE :: L'entrée du domaine-
Sauter vers: